Pascal Cossou, Réflexologue à Tarbes, Marciac

134 Avenue du régiment de Bigorre, 65000 TARBES
06 15 85 25 53
Pascal Cossou
Praticien et Formateur en Santé Bien Être
Réflexologue méthode combinée - Massage Facial Japonais - Bio-résonance cellulaire / RSV - Méthode KenkoDo
 

Pascal Cossou, Réflexologue à Tarbes, Marciac

Pascal Cossou
Praticien et Formateur en Santé Bien Être
Réflexologue méthode combinée - Massage Facial Japonais - Bio-résonance cellulaire / RSV - Méthode KenkoDo

Chronologie de la réflexologie à partir du XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui

Chronologie de la Réflexologie

En 1582, deux éminents physiciens de Leipzig, le Dr Adamus et le Dr Atatis, publient le premier ouvrage consacré à l’ étude de la thérapie des zones.

 

En 1834, Pehr Henrik  Ling (1776-1839) , un suédois note que les douleurs venant de certains organes étaient reflétées dans des zones de la peau très éloignées de ces organes.(Père du massage suédois)

 

En 1871, Georges Taylor, docteur en médecine de la ville de New-York, écrit un livre de 800 pages sur le massage et ses effets sur le système circulatoire.

 

 

En 1873, le docteur Frances Holmes parle de friction pour soulager la douleur.

 

En 1886, en Russie, Ivan Petrovitch Pavlov (1849-1936), prix Nobel, démontra qu’on pouvait conditionner les organes internes des chiens à réagir à certains stimuli. Ceci conduisit le corps médical russe du début du XXe siècle à établir l’hypothèse selon laquelle des stimuli extérieurs influent sur la santé. Cette approche prit le nom de « réflexothérapie », terme inventé par Vladimir  Mikhailovich Behterev (1857-1957), il utilisa des méthodes expérimentales de réflexologie sur des animaux, puis sur des hommes.

 

Les Russes, avec les photographies du couple Kirlian, prouvent le concept chinois d’une énergie vitale circulant à travers le corps sur des parcours bien définis appelés méridiens.  Cette énergie fait surface sur la peau à plus de 700 points différents.

En 1893, le neurologue anglais, Sir Henry Head

 

(1861-1940) publie le résultat de ses recherches, qui confirment l’existence d’une relation directe entre la pression exercée sur la peau et son action sur les organes internes. Près de cette même époque, les étudiants de Sir Henry Head trouvent des zones réflexes pour anesthésier.

 

En 1904, Le russe Ivan Petrovitch Pavlov reçoit le prix Nobel pour avoir démontré la relation directe entre stimuli et réflexes.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.